Lettre pastorale
Premier dimanche de l'Avent
27 novembre 2011
De Guy Harpigny,
Évêque de Tournai

A tous les fidèles laïques du Christ de la province de Hainaut,
A tous les ministres ordonnés prêtres et diacres,
A tous les fidèles, prêtres, diacres et laïcs, engagés dans la vie consacrée,
A tous ceux qui exercent une fonction ecclésiale,

Chers Frères et Sœurs,

 

Les grands axes de la mission de l'Eglise en Hainaut depuis les années 1960

Depuis la célébration du concile Vatican II (1962-1965), la mission de l'Eglise catholique en Hainaut a beaucoup investi dans le service des pauvres. La province de Hainaut est une des régions les plus pauvres de Belgique. Durant la dernière décennie, la question des sans papiers a rappelé l'extrême dénuement dans lequel vivent des familles entières. Vivre avec les pauvres, combattre la pauvreté avec eux est certainement le signe le plus fort de la mission de l'Eglise catholique en Hainaut.

L'annonce de la Parole de Dieu afin de la mettre en pratique est également un des fruits excellents de Vatican II. Beaucoup de groupes bibliques sont nés dans les années 1960. Cet axe de la mission de l'Eglise a encore été bien mis en avant dans les groupes de partage de la Parole et de la Vie, dans le prolongement de « Chemins d'Eglise » des années 1990.

Ce qui a changé depuis les années 1960

Depuis les années 1960, les mentalités ont considérablement évolué. Lorsque nous écoutons les jeunes générations (de 0 à 30 ans), nous constatons non seulement l'ignorance du contenu de la foi chrétienne, mais nous percevons aussi que la question de Dieu, de la possibilité de l'acte de foi est rarement mise en avant. D'où l'importance d'écouter sérieusement les jeunes et les adultes qui découvrent le Christ, qui demandent l'initiation chrétienne, qui entrent dans l'Eglise. Beaucoup de ceux qui deviennent chrétiens à l'âge adulte attendent un lieu de ressourcement, une communauté fervente, une liturgie authentique pour devenir témoins de l'Evangile là où ils vivent.

Face à cette attente, j'ai été profondément bouleversé. Les communautés chrétiennes catholiques du diocèse de Tournai sont-elles suffisamment signes du Royaume de Dieu, du dessein de Dieu en ce monde ? Il me semble que, tous, nous pourrions revisiter l'enseignement de Vatican II sur le mystère de l'Eglise comme sacrement, signe et moyen, de l'union avec Dieu et de l'unité entre les hommes. C'est en partant de ce mystère que nous découvrirons en quoi consiste la nature de l'Eglise et sa mission universelle.

Un synode diocésain

Aussi je convoque un synode diocésain pour discerner ensemble ce que le Seigneur attend de nous pour mieux témoigner de lui, en proposant quatre thèmes.

1. L'Eglise sacrement

Comment percevoir que l'Eglise est sacrement, signe et moyen, de l'union intime avec Dieu et de l'unité entre tous les humains ? Dans ce cadre, quelle est la place de la liturgie ? Comment situer les sacrements de l'initiation chrétienne (baptême, confirmation, eucharistie) dans le devenir chrétien dans la société actuelle ? Comment situer l'assemblée eucharistique du dimanche dans le témoignage de l'Evangile ?

2. Les unités pastorales et les secteurs pastoraux non territoriaux du diocèse

Le diocèse de Tournai compte 49 unités pastorales et quantité de secteurs pastoraux non liés à un territoire (l'annonce de la Parole de Dieu, la formation théologique ; l'initiation à la prière, à la célébration, le dialogue œcuménique et interreligieux, les pèlerinages ; la diaconie ou le service de la société sous toutes ses formes, l'enseignement, les aumôneries dans les soins de santé, les prisons, le service pastoral des jeunes, l'accueil des migrants et des réfugiés, etc.). Dans les unités pastorales et dans les autres secteurs, quels sont les lieux où l'Eglise est réellement manifestée ? Quels sont les aspects indispensables pour que ceux qui y vivent aient la conscience d'être membres de l'Eglise ?

3. L'appel aux ministères et à la vie consacrée

Dans l'Eglise, tous les baptisés sont appelés à témoigner du Christ. Parmi eux, quelques-uns sont appelés à exercer un ministère particulier au service de tous : le ministère de prêtre, le ministère de diacre. Parmi tous les baptisés, quelques-uns sont appelés à la vie consacrée, comme moines ou moniales, religieux ou religieuses, vierges consacrées, membres d'un institut séculier, membres d'une famille spirituelle, etc. Comment le diocèse peut-il manifester l'appel à devenir ministre ordonné prêtre ou diacre ? Comme le diocèse peut-il témoigner de l'appel du Seigneur à s'engager dans la vie consacrée ?

4. La famille comme lieu d'initiation chrétienne

Les parents ont la mission d'initier leurs enfants à la foi, d'accompagner leurs enfants à devenir chrétiens. Comment le diocèse peut-il aider les parents à remplir cette mission ? Comment le diocèse peut-il encourager les fiancés, les jeunes couples et, finalement, tous les couples à devenir chrétiens dans la société actuelle ?

Une consultation la plus large possible

Pour examiner ces thèmes, je propose que le plus grand nombre de personnes soient consultées, sous forme de groupes de partage de 6 à 8 personnes. Vers le mois de mai 2012, selon une procédure qui sera annoncée bien auparavant, nous serons invités à élire nos délégués aux assemblées synodales, qui se tiendront de septembre 2012 à mai 2013.

Les membres des assemblées synodales discuteront les quatre thèmes et feront des propositions pastorales que j'accueillerai avec reconnaissance.

En octobre 2013, un ou plusieurs décrets feront de ces propositions des lois qui seront des guides pour témoigner, en Eglise, de l'Evangile du Christ en Hainaut.

Une invitation à la prière afin de discerner ce que l'Esprit Saint dit à l'Eglise en Hainaut

Un synode diocésain est d'abord une célébration. Nous nous mettons à l'écoute de l'Esprit Saint. Nous discernons ensemble ce que l'Esprit dit au diocèse de Tournai. Je demande à chaque communauté paroissiale, à chaque communauté de vie consacrée de dire régulièrement la prière Adsumus et la prière du synode.

Merci aux prêtres âgés pour leur témoignage

J'invite les prêtres âgés à s'impliquer personnellement dans la préparation du synode. Ils savent mieux que quiconque les enjeux de la mission de l'Eglise en terre de Hainaut. Ils y ont donné le meilleur d'eux-mêmes. Dans la discrétion, dans la prière, par des gestes simples, les prêtres âgés brillent silencieusement comme des lumières dans l'immense champ de la moisson. Qu'ils soient remerciés pour leur témoignage.

Merci aux communautés et aux personnes engagées dans la vie consacrée pour leur prière

Je remercie les communautés et les personnes engagées dans la vie consacrée pour leur prière durant les mois qui viennent. Dans l'attente du Seigneur qui vient à notre rencontre, les consacrés tiennent leur lampe allumée et sont particulièrement à l'écoute de l'Esprit de Dieu.

Tous, nous préparons la venue du Seigneur

En ce temps de l'Avent, nous nous préparons à accueillir le Seigneur qui vient. Que notre prière soit fervente. C'est dans la confiance que nous allons à la rencontre du Seigneur qui vient comme la Lumière de toutes les nations.

D'avance, je remercie ceux et celles qui m'enverront des suggestions pour que la préparation du synode diocésain se passe dans les meilleures conditions. Déjà je remercie les secrétaires généraux, Philippe Fortemps et Pascal Mutombo, ainsi que les membres du comité de pilotage du synode pour le service qu'ils rendent au diocèse de Tournai.

Mgr Harpigny.small+ Guy Harpigny, Évêque de Tournai