Le premier fruit d’un synode est probablement de redécouvrir ensemble combien est belle et passionnante l’aventure de l’Église. Depuis le matin de Pentecôte, les apôtres, remplis de l’Esprit Saint, ont témoigné de la joyeuse nouvelle du Christ Ressuscité. Depuis les premiers temps jusqu’à aujourd’hui, dans l’Église, nous recevons ce même témoignage à offrir au monde.

Ce témoignage s’accompagne toujours du désir renouvelé de connaître Dieu. Puisque la vie chrétienne est comme une relation amoureuse, nous cherchons sans cesse – au travers de l’écoute de la Parole, du service de nos frères, ou de la célébration de la liturgie – à mieux connaître Celui qui nous aime jusqu’à nous donner sa propre Vie et nous la donner en abondance (Jn 10, 10). Aussi, cherchons sans cesse à mieux Le connaître, pour mieux Le faire connaître, mais aussi pour mieux nous laisser aimer par Lui et essayer en retour de L’aimer mieux.

L’ambition de ces quelques pages n’est certainement pas de constituer une somme théologique exhaustive. Est-il d’ailleurs possible de tout dire sur Dieu, sur le Christ, ou même sur l’Église ? Mais, il est certainement toujours possible de faire un pas vers Lui. Et justement, le synode convoqué par notre Évêque nous invite à nous mettre à l’écoute de Dieu : qu’est-ce que Dieu attend de son Église qui est à Tournai ?

Ce document offre quelques regards sur la démarche synodale et sur les thématiques que notre Évêque nous propose aujourd’hui. 8 fiches vous sont proposées : 4 sur le contexte général de notre cheminement synodal, et 4 plus directement en lien avec les questions de notre Évêque. Chacune de ces 8 fiches est d’abord le fruit de la réflexion personnelle d’un premier auteur et ensuite d’un partage fraternel au sein du comité de pilotage. Le résultat de cette approche est un document riche de la personnalité des différents auteurs, de leur manière d’écrire mais aussi d’approcher Dieu et le mystère de l’Église. Cette diversité reflète cette richesse même de l’Église, où chacun sur notre chemin, mais animés par le même Esprit, nous avançons tous ensemble vers Dieu.

C’est dans le même esprit fraternel que nous vous confions humblement ce document. Aussi imparfait qu’il est, nous espérons qu’il permettra à chacun d’entamer dans la joie ce chemin du synode. Ensemble, nous pourrons découvrir comment nous sommes appelés à porter en Église la tendresse de Dieu pour les hommes de ce temps, afin que chacun puisse rencontrer Dieu en vérité et L’accueillir comme le compagnon radieux de toute son existence.