discernement
Après la phase de consultation, le synode diocésain entrera dans la phase de l’assemblée. Dès maintenant, nous pouvons commencer à préparer les élections en vue de cette assemblée.

Partout dans notre diocèse, des équipes répondent à l’invitation de notre Évêque : elles se réunissent pour discerner comment notre Église diocésaine peut être davantage signe et moyen du Christ pour tous les habitants du Hainaut. Elles se mettent à l’écoute de l’Esprit Saint pour partager et réfléchir sur les thématiques ouvertes dans le cadre du synode diocésain. Cette phase de consultation a été entamée en février dernier ; elle durera jusqu’à la mi-juin. De la réflexion et du discernement de toutes ces équipes synodales, sortiront de nombreuses propositions.

Les propositions des équipes serviront de base au travail de l’assemblée synodale à partir de septembre 2012. En plus de la célébration d’ouverture (22/09/12) et de la célébration de clôture (12/10/13), l’assemblée se réunira pendant 4 sessions (les samedis 10/11/12, 01/12/12, 23/02/13 et 18/05/13). Ce seront 4 jours non pas de débat mais de discernement, pour aboutir à des propositions d’orientation pastorale pour l’avenir de notre diocèse. Les délégués à l’assemblée chercheront à identifier des enjeux réels de conversion pour notre diocèse, en adéquation avec la mission sacerdotale, prophétique et royale de l’Église.

Une démarche synodale est un long processus de discernement : la phase de l’assemblée synodale prolonge et affine le discernement des équipes synodales. L’assemblée synodale sera uniquement composée de membres ayant participé à la phase de consultation[1]. Qu’il soit membre de droit ou élu, émanant d’une  unité pastorale ou d’un secteur de la pastorale non territoriale, chaque délégué reçoit la mission de porter au sein de l’assemblée le souci de tout le diocèse, et non pas les intérêts particuliers de ceux qui l’ont désigné, il n’est pas un porte-parole. Pour mener à bien cette mission, l’assemblée continue et approfondit le discernement en  se mettant à l’écoute de l’Esprit Saint, lui demandant de « nous enseigner ce que nous avons à faire, le but vers lequel nous devons marcher[2] ». Tout comme pour les équipes synodales aujourd’hui, la prière constitue donc un élément crucial des réunions de l’assemblée.

Toute la dynamique synodale, et a fortiori l’assemblée, constitue une démarche de foi en l’Esprit Saint qui anime l’Église du Christ et qui la tourne sans cesse vers le Père. Les différentes étapes du travail de l’assemblée, et en particulier les votes, constitueront autant de moments où nous chercherons la douce volonté de Dieu. Au cours de cette phase de l’assemblée, la position de chacun(e) peut donc évoluer, dans le discernement avec foi et intelligence. Dans ce cheminement personnel au sein de l’assemblée, chaque étape est importante : les 4 sessions ainsi que les deux célébrations (ouverture et clôture) et les temps de maturation personnelle. Il est donc important que chaque délégué participe à toutes les réunions. C’est en conservant une composition stable de l'assemblée que celle-ci pourra exprimer en vérité le bien de l'Église locale.

Aussi, lors des élections qui auront lieu entre le 15 et le 25 juin, ne s’agira-t-il pas d’élire quelqu’un qui défendra les intérêts de l’unité pastoral ou du secteur. Il conviendra plutôt de désigner celui ou celle qui est considéré comme le ou la plus capable de porter l'avenir de l'Église diocésaine dans son entièreté et sa complexité. Car, redisons-le, la mission de chaque délégué est de se mettre à l’écoute de l’Esprit Saint pour porter le souci de tout le diocèse.

Si des équipes veulent encore rejoindre la dynamique synodale, elles sont les bienvenues. Le formulaire d’inscription est toujours disponible sur le site web (www.synode-tournai.be ). Toutefois, afin que le processus des élections puisse se dérouler correctement, il est demandé que les équipes synodales s’inscrivent pour le 31 mai 2012 au plus tard. En effet, la liste des personnes inscrites à ce moment-là dans les équipes synodales servira de référence pour les élections. Seront donc considérés comme éligibles pour l’assemblée synodale les membres enregistrés à cette date.

Le travail des équipes synodales peut évidemment continuer au-delà de cette date. Ainsi, et conformément à la loi synodale (article 1.7), chaque équipe pourra continuer à transmettre ses propositions jusqu’au 15 juin 2012. À partir de la mi-juin, commencera, pour le comité de pilotage, la préparation du « cahier synodal », le document de travail de l’assemblée. Ce cahier synodal sera composé à partir des propositions faites par les équipes synodales : les constats, les objectifs et les actions identifiés en seront les éléments de base.

 

Date limite des inscriptions des équipes synodales : 31 mai 2012
Date limite pour la transmission des propositions : 15 juin 2012



[1] cf. loi synodale publiée en février 2012

[2] prière de l’Adsumus