Trucs et astuces

Des difficultés techniques avec le site, consultez nos trucs et astuces...

soignies
L'intervention de notre Évêque au cours de l'assemblée diocésaine du 28 mai 2011 à Soignies.

Pourquoi un synode ?

Depuis les années 1990, je suis fort interpellé par la dynamique catéchuménale qui se manifeste dans le diocèse de Tournai. En effet, j'ai reçu à partir de 1993, l'année de ma nomination comme responsable diocésain de la catéchèse et de la formation des professeurs de religion, à l'ODER à Charleroi, quelques adultes qui demandaient à l'Eglise les sacrements de l'initiation chrétienne. J'ai été heureux de la mise sur pied, en 1997, du service diocésain du catéchuménat. Durant les années 1997-2003, lorsque j'étais doyen principal de Mons, j'ai été frappé par la difficulté pour les néophytes, les nouveaux baptisés adultes, de devenir membres à part entière d'une communauté ecclésiale.

Depuis 2003, j'ai la joie d'écouter chaque année, en janvier, les catéchumènes qui font le récit de leur itinéraire de foi. Autant ils font mention des grands événements qui les ont poussés à découvrir le Christ, à écouter la Parole de Dieu, à vivre les étapes du catéchuménat, autant ils sont frappés par les étapes du rituel de l'initiation chrétienne des adultes. Ce qui se passe dès l'entrée en catéchuménat les marque à vie. Ce qui se passe à la veillée pascale les transforme pour toujours.

En même temps, certains se demandent où ils vont pouvoir continuer leur initiation chrétienne. Dans quelle assemblée liturgique ? Dans quelle communauté ecclésiale? Dans quelle cellule d'Eglise?

Cette question est importante. En quels lieux, dans le diocèse, ceux qui découvrent le Christ trouvent-ils la manifestation de la mission plénière de l'Eglise? En d'autres termes, en quels lieux pouvons-nous reconnaître que l'Eglise est signe, sacrement, du Christ qui appelle et qui envoie en mission?

Cette question rejoint la dynamique de la fondation des unités pastorales commencée vers 1995. C'est en acceptant de renaître de l'eau et de l'Esprit que les disciples du Christ découvrent la mission de l'Eglise en un lieu. C'est dans l'accueil de la Parole de Dieu, dans la célébration de la liturgie, dans le service de l'humanité, des pauvres en particulier, que les disciples du Christ discernent leur vocation et leur mission, à titre personnel, et qu'ils discernent la nécessité de devenir membres d'une communauté qui, par elle-même, est le signe, en ce monde, du Christ qui attire à lui tous les êtres humains pour les conduire au Père.

 

Après avoir partagé sur ces questions avec mes collaborateurs, L 'idée d'un synode diocésain a rapidement fait son chemin. En effet, quand nous envisageons la mission de l'Eglise dans la province de Hainaut, nous nous rendons bien compte qu'il ne suffit pas de mettre sur pied un projet pastoral et de trouver des personnes pour le mettre en œuvre. Nous touchons au cœur de notre foi, de notre mission de baptisés, de notre itinéraire à devenir chrétiens, disciples du Christ, afin de témoigner du Ressuscité en ce monde.

Quand des questions fondamentales sur notre mission sont posées, nous avons d'abord à nous mettre à l'écoute de Dieu, comme l'ont fait les apôtres et les autres disciples du Ressuscité à Jérusalem quelques années après la Pentecôte (Ac 15, 1-35). Sous l'action de l'Esprit Saint, nous évoquons les différentes facettes de ce qui nous habite. Progressivement, la communion entre nous est fortifiée par le don de l'Esprit de Dieu. Progressivement, nous discernons ce que le Seigneur nous propose. Et nous recevons la force de l'Esprit pour faire un pas, pour franchir une nouvelle étape dans le témoignage de l'Evangile.

Quelles questions ?

A partir de ce cheminement dans la réflexion et la prière, en accord avec mes collaborateurs immédiats, et dans le respect des suggestions émises par les différents conseils que j'ai consultés, selon le droit de l'Eglise, voici quatre questions que je propose pour le synode diocésain.

1. L'Église, sacrement du Christ

Comment l'Eglise est-elle sacrement, signe et moyen, du Christ en ce monde ? Dans l'approche de cette question, quelle est la place de la liturgie, source et sommet de la mission de l'Eglise en un lieu ? Dans l'évaluation de cette question, que devient la célébration des sacrements de l'initiation chrétienne dans le diocèse de Tournai ? Que devient la célébration hebdomadaire de 1 'eucharistie dans le diocèse de Tournai ?

2. La mission de l'Église dans les Unités pastorales

Dans les unités pastorales du diocèse, quels sont les lieux où est manifestée de manière plénière la mission de l'Eglise, selon les trois axes : annonce de la Parole de Dieu ; célébration de la liturgie eucharistique ; service de l'humanité, des pauvres en particulier? Dans l'approche de cette question, comment articulons-nous l'assemblée liturgique du dimanche et la réalité d'une communauté ecclésiale locale? Comment percevons-nous l'avenir de plusieurs communautés ec2clésiales locales dans l'unité pastorale ?

3. L'appel et les ministères dans l'Église

Pour exercer la mission de l'Eglise en un lieu, tous ceux qui deviennent disciples du Christ ont leur part de responsabilité. Tous sont appelés et envoyés en mission. Par le baptême, la confirmation et la participation à l'eucharistie, tous manifestent qu'ils prolongent, en quelque sorte, la mission du Christ en ce monde. Parmi eux, quelques-uns reçoivent l'Esprit de Dieu pour annoncer l'Evangile et pour être les pasteurs des disciples du Christ, en agissant en nom et place du Christ. Leur ministère est visible principalement dans la célébration de l'eucharistie. Dans le diocèse comment s'articule la mission des fidèles laïcs et la mission des prêtres? Dans l'approche de cette question, où situons-nous l'eucharistie? Dans le prolongement de cette question, comment allons-nous devenir davantage témoins de l'appel de candidats à exercer un ministère d'Eglise ? Comment allons-nous encourager le ministère diaconal ? Comment allons-nous davantage témoigner de l'appel de candidats pour exercer le ministère presbytéral ?

4. L'initiation chrétienne, en famille et au catéchuménat

De plus en plus d'adultes qui découvrent le Christ demandent à l'Eglise de les initier pour devenir chrétiens. En même temps, des parents cherchent eux aussi à initier leurs enfants à la foi, afin de devenir disciples du Christ, membres de l'Eglise, témoins de I'Evangile, de manière personnelle et en Eglise. Bien souvent, cet aspect de la mission des parents est confié à la catéchèse. Les acteurs de la catéchèse se rendent compte qu'il est bon d'avoir une bonne articulation entre la mission des parents et la catéchèse des enfants et des jeunes. A certains moments, les parents eux-mêmes demandent une initiation chrétienne pour eux-mêmes. Dans la perspective générale d'accompagner tous les baptisés à devenir chrétiens, n'y a-t-il pas lieu de faire le point sur l'initiation chrétienne des enfants et des jeunes, en accueillant davantage le souci des parents ? N'avons-nous pas à évaluer ce que nous mettons en œuvre pour accompagner des fiancés qui demandent le sacrement de mariage ? N'avons-nous pas à faire le point sur tout ce qui est proposé pour accompagner les jeunes mariés, les jeunes parents au niveau de la foi, et au niveau de leur témoignage de l'Evangile? N'avons-nous pas à discerner ce que le Seigneur nous propose pour entrer davantage dans l'initiation chrétienne des enfants et des jeunes ? Dans la situation des familles recomposées, n'avons-nous pas à revoir nos projets pastoraux afin d'accompagner tous ceux qui cherchent à devenir chrétiens? 

En résumé

Ces quatre thèmes n'épuisent pas tout ce que nous portons comme questions pour répondre à l'appel du Seigneur et pour témoigner de Lui. Je rappelle simplement que nous avons un pas à faire pour accompagner les adultes qui deviennent chrétiens. En quels lieux peuvent-ils trouver la manifestation plénière de la mission de l'Eglise? En quels lieux les communautés ecclésiales locales sont-elles signe, sacrement, du Christ? C'est à ce propos que nous découvrons l'importance de la liturgie eucharistique. Dans cette approche est posée la question de ceux qui exercent un ministère ecclésial. Cette question devient plus aiguë lorsqu'il s'agit du ministère presbytéral.

En même temps, nous avons un pas à faire pour accompagner les parents, les familles, qui, dans la réponse à l'appel du Seigneur, désirent devenir ses disciples, membres de l'Eglise, afin de témoigner de Lui.

+ Guy Harpigny, Evêque de Tournai